• Muscle Museum

    Article et traduction de Megalomania

    Musée du Muscle

    Muscle Museum

     

    Cave

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Elle  avait quelque chose à te confier

    Mais tu n'as pas le temps alors

    Regarde ailleurs

    Tu attendras jusqu'à ce que ce soit  fini

    Pour révéler ce que tu ne lui aurais jamais montré

    Trop peu, bien trop tard

    Trop longtemps  à essayer d'y résister

    Tu es juste parti et tu l'as manqué

    Ça s'est échappé de ton monde

     

    Peux-tu voir ce dont j'ai besoin

    Demandant  tellement plus

    Que ce que tu ne pourras jamais me donner

    Et je ne veux pas que tu m'adores 

    Je ne veux pas que tu  m'ignores  

    Dès que cela te plaît

    Yeah,  et je vais le faire par moi-même

     

    J'ai joué dans tous les toilettes

    Mais tu veux toujours tout gâcher

    Pour prouver que j'ai fait une grosse erreur 

    Trop longtemps à essayer d'y résister 

    Tu es juste parti et tu l'a manqué 

    Ça s'est échappé de ton monde 

     

    Peux-tu voir ce dont j'ai besoin

    Demandant tellement plus

    Que ce  que  tu ne pourras jamais me donner

    Et je ne veux pas que tu m'adores 

    Je ne veux pas que tu  m'ignores  

    Dès que ça te plaît

     

    Alors, je vais le faire par moi-même

    Je  vais tout faire par moi-même

    Et tu ne le feras jamais.

     

    Explications:

    Muscle Museum  est le troisième single et extrait du groupe Muse dans leur tout premier album: Showbiz. Ce  nom serait en réalité venu des deux mots qui entouraient le mot muse dans le dictionnaire.  Pour le groupe, ce morceau est plutôt funny, sans aucune prise de tête:

    Je peux me rappeler que l'on répétait chez Matt il y a plusieurs années de cela, raconte Christopher Wolstenholme au magazine Rip It Up en décembre 2007, et ce dernier est arrivé avec cette mélodie grinçante, un peu folk, sur laquelle on a ajouté une ligne de basse, ce qui donnait un résultat assez marrant au début. Dom a commencé à jouer et on a trouvé cette rythmique tout aussi amusante; l'ensemble final semblait bien fonctionner. On a joué ce morceau bien avant la parution de "Showbiz" ou de quelque enregistrement que ce soit, et c'était une de ces chansons que tout le monde commentait et appréciait. C'est loin d'être complexe, mais avec un riff de basse un tant soit peu "clinquant" et cette trouvaille "folky", y'avait un truc qui marchait. C'était bien loin de tout ce qu'on avait pu faire jusque là, et sûrement le premier truc qui sortait du simple fait d’être dans un groupe de rock ».

    Dans cette chanson, Matthew Bellamy nous parle d'un amour inconstant. Les personnages et destinataires de ce message n'arrêtent pas de changer du début à la fin. En effet, si vous observez bien, les premiers personnages sont un homme et une femme. Celui-ci, abandonne pratiquement sa bien-aimée qui tente de lui dire quelque chose, mais c'est trop tard. On peut imaginer qu'elle veut lui annoncer qu'elle est enceinte, ce qui va plutôt bien avec le reste de la chanson. Cet homme ne semble pourtant pas du tout intéressé et tente de fuir tout ce qui se déroule autour de lui. Il l'a déjà perdu en ayant attendu trop longtemps pour lui montrer quelque chose qui lui était spécial. Peut-être son amour ou une demande en mariage mais tout reste très flou. Les dernières strophes changent de personnage principal. On peut se dire que le ''je'' est ne réalité, la femme qui supplie pour qu'il fasse attention à elle, qu'il arrête d'être seulement là pour montrer les erreurs qu'elle commet et pour enfin l'aider, ce qu'il ne fera jamais. Ou alors leur fils est né, cet enfant, incarné par Matthew doit jongler entre  l'amour inconstant de sa mère ou de son père qui l'a peut-être abandonné. Les seuls moments où l'être qu'il souhaite impressionner est là c'est quand il fait des bêtises et donc est là pour le lui montrer, sans jamais lui accorder la moindre attention. Cet enfant décide alors de se débrouiller par lui même et de vivre sa vie comme il l'entend sans devoir sans arrêt chercher l'attention de ses parents.

     

     

      

    « Ça roxe du poney !Some news »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :